Master Commission Auch

Jeudi 13 mai 2021, j’ai été pour la première fois invitée à Auch, dans le Gers, pour enseigner à Master Commission. C’est une formation de disciples de 9 mois. Dans cette promotion 2021, ils étaient 5 étudiants très motivés à ressembler toujours plus à Jésus.

J’ai partagé sur l’importance d’être témoin et d’agir pour servir notre société et nos contemporains dans leurs besoins tout en leur apportant la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ.

Ce fut un temps très chaleureux, passionnant où partager nos expériences de vie était très enrichissant pour chacun.

Solidarité Etudiants

Une après-midi de novembre 2020, sur mon canapé, alors que j’étais atteinte de la Covid19, je parlais avec le Seigneur de la situation de notre ville, pays, et de l’état du monde. J’ai été saisie par la compassion pour toutes ces personnes qui perdent leur emploi, qui souffre de la solitude, qui vivent enfermés dans leur appartement, … que ce soit des salariés, des étudiants, des familles monoparentales ou autres. Mon coeur criait à Dieu … Que faire ?

J’ai repensé à toutes les actions que mes grands parents et mes parents faisaient dans mon enfance : la soupe populaire et la vente au profit de la mission, le bric à brac qui a dépanné combien de personnes démunies, les Noël pour les personnes seules, etc.

Que pouvais je faire pour aider les personnes de ma ville ? Et qui ?

Puis m’est venue l’idée de faire des bocaux de soupe, mais vu la complexité du projet, elle s’est transformée en boite cadeau. Mais pour qui ?

Lors d’une soirée de prière organisée par France En Feu, j’ai été saisie de compassion quand une étudiante parlait de leur situation. La désespérance, les idées noires, le non avenir, le suicide touchaient tous ces jeunes adultes. Je savais alors que l’action solidaire toucherait les étudiants.

Tout est alors été très vite et une aventure incroyable allait commencer.

J’avoue que lorsque je reçois un fardeau et une direction, je reçois le film et je marche dedans. Sonia et David se sont joints à moi pour m’aider à organiser le projet déjà ficelé. Je les remercie de m’avoir épaulé.

Le bouche à oreille en premier, puis les médias, ont fait que nous avons eu beaucoup de coup de téléphone pour soit être lieu de dépôt, soit nous aider d’une quelconque façon, soit pour offrir des boîtes.

Il y a vraiment beaucoup de barrières qui sont tombées car toutes classes sociales, religieuses, entreprises, enfants, personnes âgées et étudiants se sont mobilisés pour eux.

Que de belles rencontres ! J’en ai encore plein de souvenirs dans mes pensées. Toulouse et son agglomération (jusqu’à la Haute Garonne, grâce au Crédit Agricole) ont des citoyens qui ont su, malgré leurs propres difficultés dû au confinement, être si généreux.

Bientôt pour de nouvelles aventures solidaires

L’ABCD de l’évangélisation

J’ai eu l’opportunité dans mon assemblée d’organiser une formation à l’évangélisation pour tous les membres. J’ai choisi de reprendre les bases afin que chaque personne puisse commencer à être des témoins là où il en est.

Voici les thèmes que j’ai pu aborder :

1- ABCD de l’évangélisation | Introduction

2- L’oïkos ou « qui est mon prochain ? »

3- Le Saint-Esprit pour toucher notre entourage.

4- Les conversations spirituelles

… … … et bien d’autres encore.

Plusieurs chrétiens de notre assemblée ont témoigné d’avoir pratiqué ces enseignements et ont pu se réconcilier avec l’évangélisation et devenir des témoins actifs dans leur entourage. Plusieurs ont expérimenté les conversations spirituelles qui leur ont permis ou de prier avec leur contact, voisin, membre de leur famille, voire même de les amener à l’église.

Une nouvelle audace est née chez plusieurs. Être témoin se pratique au quotidien pour pouvoir grandir dans notre témoignage.

« Sur les pas des Moraves » | Herrnhut (3)

Nous y sommes sur la terre du réveil Moraves : Herrnhut ! Un bel endroit où Dieu était au rendez-vous. J’étais si honorée de chaque moment, chaque rencontre que le Seigneur m’a donné l’opportunité de vivre.

Ce que je savais en venant dans ce petit village d’Allemagne à la croisée de la Pologne et de la République Tchèque, c’est que Dieu voulait me donner des clefs sur le réveil qu’ont vécu les Moraves et toute cette région. J’avais donc fait mes plans, mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Et, c’était très bien comme cela.

JESUS HAUS

Je remercie Dieu pour cette maison de prière et les personnes qui y travaillent. Je m’y suis sentie bien et bien accueillie.

Une des choses qui m’a frappée en premier, c’est « Guten Tag », « Hallo », « Hi », … chaque personne qui est passé à côté de moi, m’a saluée ; à n’importe quel moment de la journée. Alors que je marchais dans les rues de Herrnhut, les personnes me disaient « bonjour » dans leur langue bien sûre.

Si la salutation est pour moi une valeur importante (surtout quand nous sommes de la même famille), Jésus, Paul, Pierre et d’autres nous rappellent dans la Bible que cela fait partie de la vie de disciple. On peut y trouver au moins une soixantaine de versets qui parle de « se saluer », « salutation », « saluez-vous » … Voici quelques références :

1 Pierre: 5.14 Saluez-vous les uns les autres par un baiser d’affection. Que la paix soit avec vous tous qui êtes en Christ ! (Romains: 16.15-16 | 1 Corinthiens: 16.20 | 1 Thessaloniciens: 5.26 …)

Colossiens: 4.15 Saluez les frères qui sont à Laodicée, et Nymphas, et l’Église qui est dans sa maison.

Philippiens: 4.21 Saluez tous les saints en Jésus Christ. Les frères qui sont avec moi vous saluent.

Hébreux: 13.24 Saluez tous vos conducteurs, et tous les saints. Ceux d’Italie vous saluent.

« Saluer » en grec se dit « aspazomai » ce qui signifie saluer quelqu’un, souhaiter la bienvenue, recevoir joyeusement, accueillir. Donc dire « bonjour » s’est autrement dit, considérer la personne et l’accueillir avec joie dans les lieux où elle se trouve.

Si nous regardons la racine du mot « aspazomai », c’est « spao » qui veut dire tirer l’épée, dégainer. Si une salutation peut être un tir d’épée, cela veut dire aussi que dire « bonjour » peut être une arme puissante qui brise l’individualisme, le rejet, le silence, l’indifférence, etc… Juste WoW ! Elle peut être aussi un moyen puissant pour apporter la guérison.

Je reviens à Jesus Haus où ces deux mots « GUTEN TAG » m’ont permis :

  • de rencontrer l’autre ;
  • d’entrer en communication ;
  • de me sentir considérer ;
  • de me sentir en famille ;
  • de me sentir exister parmi les autres …

A Herrnhut, j’ai appris à connaitre une autre partie de ma famille et c’est juste extra. Je vous aime tant.

J’ai eu également le privilège de faire « shabbat », vendredi soir avec les membres de la maison de prière. Nous étions une quarantaine de personnes, suivi d’un repas. Un moment avec Yeshua et de communion fraternelle de qualité.

LES MORAVES

C’est bien pour cela que j’ai fait ce voyage. Le Seigneur voulait me parler de clefs pour le réveil à travers le « réveil des frères Moraves ». Alors nous y voilà.

Le lendemain de mon arrivée, je me documente en anglais et en allemand sur ce que je peux visiter à Herrnhut et environ. Vous pouvez trouver la traduction de l’excursion un peu plus bas.

Je me munie de la carte avec 11 points à découvrir : une chasse aux trésors. Je vais passer l’après-midi à trouver les 3 premiers lieux de cette excursion historique. Je fais face à la confusion, les routes barrées, etc…

Et finalement, je les fais dans le désordre :

  • Les ruines du château d’eau à Grosshennersdorf (lieu où le comte Zinzendorf a vécu ces 10 premières années) ;
  • Le château où il vécut ensuite à Berthelsdorf ;
  • L’église luthérienne de Berthelsdorf.

Je rentre à Jesus Haus et je vais dans ma chambre car je sens le Saint-Esprit me dire l’importance de finir le soir même le compte rendu de Prague avant de passer aux trésors de Hernnhut. Je m’y attelle ! Mais très vite, je sens en même temps la pression pour aller discuter avec les autres personnes qui vivent à Jesus Haus. Après mille et une hésitation, j’y vais … sans avoir fini mon travail.

Je me prépare à manger, je m’attable avec 4 jeunes qui travaillent autant à Jesus Haus que sur le centre de Jeunesse en Mission. Je leur partage qui je suis, ce que je fais à Toulouse et ce que je porte sur mon coeur. Je parle d’obéissance, de multiplication, de bénédiction…

Là, une des jeunes femmes, Michaëla, est juste époustouflée car : « je suis arrivée à Jesus Haus juste parce que le Seigneur me l’a demandé sans savoir ce qui se passe sur le centre ». Elle me dit que tous ce que je leur partage, leur orateur leur parle d’exactement la même chose. Personnellement, je ne comprenais pas car j’avais compris que Jeunesse En Mission organisait à Jesus Haus une conférence sur les médias.

En fait, la conférence était sur les « Mouvements de Multiplication de Disciples ». J’étais PAF ! Le Saint-Esprit m’a amené ici, mais dans quel but finalement ?! Michaëla me dit que je devais venir les prochains jours pour la conférence. Le lendemain 8h45, j’y étais …

Finalement, je finis le compte rendu de Prague en début de nuit.

Je continuerai la suite de mon excursion historique dans mes temps libres, le soir après la conférence. Vous pouvez lire le document de Jesus Haus ci-dessous que j’ai traduit de l’anglais juste pour vous.

UNE SURPRISE DE TAILLE

Le lendemain à 9h, j’étais présente à la conférence. L’orateur sur place était assez prudent quant à m’inviter à la conférence car l’intervenant sur zoom prenait un risque en intervenant de la sorte. Sur le moment, je ne comprends pas grand chose. Mais ok !

Je participe à la louange.

Puis à la pause, je me présente en racontant à Bram, l’orateur, qui je suis, comment je suis arrivée là, ce que je porte sur mon coeur et ce que nous vivons à Toulouse.

Son regard a rapidement changé et je devenais l’invitée d’exception. Lol…

Ce qui l’a surpris c’est comment je suis arrivée là alors que je ne savais pas ce qui se passait à Jesus Haus.

Du reste, je ne comprenais pas l’ampleur de la surprise. Il était tout autant excité que moi.

Il me posait un tas de question avec une telle ferveur sur la façon dont nous vivons les Théophile, les bénédictions et les difficultés.

C’était si incroyable ! L’atmosphère était pétillant et l’Esprit se réjouissait à travers nous. Je ne sais comment l’expliquer.

Il m’a demandé comment j’ai eu l’idée. Je lui ai répondu : « Jésus ».

Il était tellement surpris.

Personnellement, je ne comprenais pas tout cet enthousiasme, vraiment. Mais, je le vivais. Il y a eu rendez-vous divin. C’est sûr. Une belle connexion.

C’est ensuite après la pause, que tout se déroule : nous étions enseignés par zoom par une personne qui est l’initiateur du mouvement de disciples en Iran et qui a contribué au réveil qui s’y passe.

Juste WouaW …

J’allais participer à la conférence par un des pionniers dans le monde des mouvements de disciples. Cet homme a une telle passion pour Jésus, les chercheurs de Dieu, un tel dégoût pour l’enfer, une telle rage d’en arracher plusieurs au camps ennemi. Je veux plus de cela.

Pendant ces deux jours, j’ai eu beaucoup de réponses à mes questions concernant la multiplication : plus d’unité, plus de prières, plus de relations, plus de confiance en Dieu et dans les personnes de paix … = multiplication.

Ce sont des clefs que les Moraves et le Comte Zinzendorf avaient compris … et les missionnaires se sont multipliés dans le monde entier.

La question posée par le Seigneur :

Sommes-nous prêts à faire ce sacrifice pour vivre dans nos vies plus d’unité avec nos frères et sœurs, avoir des relations saines avec notre entourage, et développer notre confiance ?

Alors pas n’importe comment : en pratiquant l’obéissance et forcément en travaillant sur nous-mêmes !

Personnellement, quand je vois les fruits de l’obéissance, je dis OUI de suite Mes sacrifices sont une adoration à Yeshua ! Et quand je comprends dans mes tripes, dans les profondeurs de mon être ce que Christ a fait pour la rédemption de l’Humanité, donc pour moi – mon sacrifice est moindre.

J’aurai tant à dire !

J’ai rencontré des personnes exceptionnelles et passionnées qui vont commencer ou ont déjà commencé des cellules de multiplication pour atteindre les chercheurs de Dieu, les personnes de Paix.

Il y a un mouvement qui se réveille en Europe pour atteindre les nations

Le comble de cette surprise, est qu’avec l’orateur sur zoom, j’étais celle qui vivais le plus la multiplication. Bram, l’orateur sur place, n’était qu’au début, à sa première cellule.

Il me disait : « c’est toi qui devrait être à ma place ». Lol.

Un clin d’oeil du Seigneur pour nous dire que je suis au bon endroit !

Bram me disait ouvertement à la conférence : « Tu es notre prophète, envoyée de l’Eternel ! »

C’était quelque peu gênant car je ne le ressentais pas forcément comme çà. Je lui ai donc répondu : « l’Esprit m’a amené ici pour continuer à bâtir et avoir des clefs pour propager le réveil et le feu de son Amour ».

Pour conclure, j’aimerai remercier chacun qui m’avait soutenue dans ce challenge, ce voyage incroyable ! J’ai pu rentrer dans mes frais ! Dieu est si fidèle & vous avez été fidèle. Merci pour vos prières, pour vos encouragements.

Finalement, j’ai fait ce voyage seule avec le Saint-Esprit, un tas de frères et soeurs, les anges et la nuée de témoins.

WoW juste WoW

Ma foi est boostée ! Elle est boostée surtout dans le domaine des finances car je le rappelle : je n’avais qu’un plein d’essence pour aller et revenir dans ce voyage. Et, Dieu a pourvu une fois partie, c’est à dire une fois l’obéissance enclenchée ! J’espère que cela vous a également boosté.

Un grand MERCI à Jésus pour sa confiance,

Un grand MERCI au Saint-Esprit pour son amitié, mon guide et mon compagnon de route,

Un grand MERCI à mes parents, mes amis, les frères et soeurs en Christ qui m’ont soutenue d’une façon ou d’une autre,

Je vous aime.

J’ai hâte de voir ce que Dieu va faire cette année !

Soyons à notre place et vivons l’obéissance !

 »Sur les pas des Moraves » | Prague (2)

Quand Dieu me parle de Prague, lors de ma préparation à ce voyage, il est évident que j’ai fait le lien avec Jan Hus, pré-réformateur Tchèque.

Donc j’arrive à Prague et je m’attends que Dieu me parle de Jan Hus. Normal !

Jan Hus

Eh ben, à ce sujet là, je repars un peu bredouille. Je n’en sais pas plus.

Ce que je retiens en résumé :

Jan Hus a un coeur pour son pays et incarne les aspirations de ses semblables, les Tchèques. Il prêche en tchèque et rassemble toujours environ 3000 personnes à chaque fois. Il traduit l’Évangile en tchèque. Cela permet de fixer la langue tchèque comme langue nationale. Et en même temps, il lutte pour que les habitants soient maître de leur patrie. Il n’y a pas besoin de dire que l’empereur de la Bohême, n’était pas très content.

Dans ces prédications, il se positionne en faveur de ce que Dieu dit à travers la Bible. Autant vous dire que les indulgences, la sainte Cène, les richesses, etc… commencé à prendre un autre sens pour plusieurs. En cela, il se met contre le milieu ecclésiastique.

Bref, Jan Hus commence déjà à réformer l’église catholique et après sa mort en martyr tout un mouvement va perdurer : les hussites. Il ne sait pas que Luther ira bien plus loin ainsi que les autres réformateurs.

Pour en savoir plus sur Jan Hus, voir ici.

Une ville noble et royale

Des que je suis rentrée dans Prague, j’ai senti la noblesse de cette ville. Encore une ville royale et impériale !

L’architecture comme vous pouvez le voir sur les photos est incroyable. Et d’un jour à l’autre selon l’éclairage, je trouve que le même endroit change.

Le Roi des rois vient. Cela me poursuivait dans mes pensées.

Même si j’ai trouvé l’atmosphère des deux côtés du pont Charles différentes, le côté royal et impérial demeure dans ces deux endroits.

La ville est assez cosmopolite, du moins les abords de la vieille ville et cette dernière. J’ai pu y voir des touristes et des autochtones, des riches et des pauvres, des bouddhistes, des athées, des sataniques, des chrétiens et juifs, des hétéros et des homos … En apparence, personne ne s’en cache.

J’ai logé dans une auberge de jeunesse où dans la même rue il y avait un hôtel classe 4* avec juste à côté un magasin érotique, un cabaret assez dénudé, un magasin de bonbons et un sauna avec massage thaï. Je sors de cette rue (50m) et je suis sur le boulevard qui relie opéra et vieille ville.

Jésus me rappelait que dans ma façon de pensée, il y a des quartiers, des cases mais que lui-même ca ne le choquait pas car il est venu pour tous. Donc ensemble ou non, ce n’est pas un problème pour lui. Je me suis donc alignée à sa parole.

Le quartier juif

J’ai été très impactée par ce quartier. J’y suis repassée plusieurs fois.

L’atmosphère me disait que j’étais chez moi. Je ressentais la compassion de Dieu dans son quartier pour son peuple.

Mon cri et mon chant étaient  »Shma Israël, Adonai Elohenu, Adonaï Echad ». Je ne pouvais me taire. Je fredonnais assez fort. J’ai marché dans les rues, autour du quartier en déclarant ces paroles. Un couple assez jeune, juif, est passé à côté de moi. Lui m’a souri. Il m’a demandé ce que je chantais. J’ai pu lui dire, lui chanter et le bénir.

Dieu le Père m’a montré sa couronne. Et sur sa couronne, il m’a montré une pierre rouge – il me dit :  »mon peuple est sur ma couronne. Il est un joyau que je chéris. »

Je comprends que Dieu aime son peuple de ce quartier et qu’il n’est pas oublié. A ce moment là, je ressens une profonde compassion pour ce peuple qui a vécu, qui vit et qui vivra encore. Prions qu’ils rencontrent Yeshua, le Messie qu’ils attendent et que mon coeur aime tant.

Les mille et un clochers et les horloges

Je pourrais tant dire et je ne dirai pas tout.

Prague est une ville avec tant de clochers si divers. Mais quand les cloches retentissent, cela fait un tout de plusieurs sons. Je crois que c’est le coeur de Dieu aujourd’hui pour nous chrétiens. Quand je réalise encore cela, je le repens pour mes limites, mon manque de compréhension, d’amour envers mon prochain différents de moi. Je n’ai pas besoin de me repentir de façon générale, juste ce qui me concerne personnellement me permet aussi de me repentir au nom de la France et de tout ce que je représente. Alors, la guérison se fait en moi et une percée se fait dans tout ce que je représente.

Ce que je vis personnellement, est une clef pour tous. Vous voulez une percée dans vos vies, pliez le genou et soyez honnête avec Dieu quant à vos limites qui vous conviennent ou non. De toutes façons, Dieu sait toute chose, alors, même si ça pique, confessons les.

Je n’ai jamais vu une ville avec autant de montres et d’horloges qui donnent en plus l’heure juste.

Alors oui, Prague est la ville qui a la plus grande horloge astronomique du monde. D’accord. Mais quand même. Cela m’interpelle. J’ai posé la question à Jésus et non à Google ! Eh oui, Google ne sait pas tout.

Il me disait de façon très clair, qu’il nous fallait plus que jamais discerner les temps, pour marcher dans le temps divin qui n’ai pas le même que le temps terrestre. Et partout sur terre et dans l’univers, le temps céleste est le même … Il n’y a pas de décalage horaire, de minutes de retard ou d’horloges, de montres qui bougent. Nous devons regarder la montrée céleste et marcher dans le temps et au rythme de Dieu que nous soyons dans l’église ou dans notre travail séculier. C’est comme cela que nous ne louperons pas les rendez-vous de Dieu et sa parole s’accomplira. Amen.

Sur les pas des Moraves | Nuremberg, Allemagne (1)

Incroyable ville ! WoW. A travers cette visite, j’ai vu combien le Père est une fois de plus au contrôle de toute chose.

J’ai choisi cette ville parce qu’elle faisait une belle ville étape avant Prague. Comme quoi, même quand je ne prie pas, Dieu peut orienter mes choix. Dieu est bon !

Nuremberg | ville aux multiples facettes.

Une ville politico-militaire …

Dans l’état actuel des connaissances, Nuremberg semble être  contre le duc de Bohème, la ville occupant à l’époque une position centrale entre les évêchés de Bamberg, Wurtzbourg, Eichstätt. (Wikipédia)

Une ville d’artistes …

Il y a tout un quartier en l’honneur d’Albrecht Dürer qui se situe au pied du château.

 »On a souvent fait de Dürer (1471-1528) un artiste protestant ; ce n’est pas tout à fait faux, mais c’est une considération largement apologétique. Dürer a vécu et travaillé la plus grande partie de sa vie à Nuremberg, ville passée tôt à la Réforme. Il était donc forcément en contact avec les idées nouvelles. Enthousiasmé par les idées du jeune Luther, au point d’écrire en 1521 une lettre dans laquelle il avoue son désespoir face à l’annonce de la disparition de moine rebelle enlevé par ses amis après la diète de Worms, il se distancie par la suite de plus en plus du réformateur de Wittemberg. Il semble qu’il ait désapprouvé l’attitude du réformateur lors de la guerre des paysans. Au contact avec le milieu humaniste et artistique de la capitale franconienne, Dürer se sentait plus attiré par une sorte d’humanisme protestant, dans l’esprit de tolérance proche de Melanchthon. De fait, c’est Melanchthon – et non Luther – dont Dürer brosse le portrait dans son fameux tableau des Quatre Apôtres (1526). » Protestantismeetimage.com

Une ville royale et impériale …

C’est la première chose qui m’a surprise en visitant cette ville : son caractère royal. La première chose que j’ai dite c’est : Nuremberg est une ville royale – le roi vient. Et cette ville n’est pas seulement royal, mais à travers les siècles, les empereurs aimaient venir y résider.

De plus, en visitant et en revenant du château quasi conforme au Moyen-Âge, Jésus me montrait le fonctionnement de son Royaume.

Il y a le palais du Roi, de l’Empereur & ses jardins  // le palais du Roi des rois. J’aime me balader avec Jésus dans ses jardins à l’intérieur de l’enceinte du palais.

Il y a la ville fortifiée où la vie sociétale est active // Cette société est gouvernée par le Roi du palais : alors, bien sûr, plus aujourd’hui. Mais faisons le parallèle avec le royaume de Dieu. On y trouve école, apprentis, travailleurs, artisans, marchands, restaurant, bar, coiffeur, … Ces habitants, ces familles portent les valeurs de celui qui gouverne.

Puis, il y a toutes les personnes, les habitants qui sont hors de la ville fortifiée // aux portes de la ville, les parvis. Ce lieu (les portes) où nous devons nous tenir pour faire entrer les personnes reconnaissant et voulant vivre selon le gouvernement de ce royaume. C’est reconnaître que jusque là, je n’ai pas eu une vie conforme aux valeurs et au style de vie de ce royaume. Mais qu’aujourd’hui, le seul Roi juste est le Roi de ce palais – Jésus.

Une ville  de justice …

Nuremberg est connu pour la période de la seconde guerre mondiale où il y a ensuite eu pas de procès.  Mais au fil des siècles, dans cette ville, des hommes établissent des lois pour gouverner sur les territoires, l’Europe.

Par exemple, Charles IV a promulgué une loi fondamentale (1356) pour retirer saint Empire romain pour l’élection des empereurs. Cette loi sera dissout au 19e siècle.

Des lois antisémites ont été promulguées à travers les siècles. Un quartier juifs à même été brûlé en 1349. Il a complètement été rasé de la ville avec ces citoyens. Pas étonnant que lors de la seconde guerre mondiale des lois similaires ont été mis en place.

En visitant la ville, j’ai été étonnée par tout le travail de repentance et de rachat concernant le peuple juif. C’est visible à travers les conférences affichées dans plusieurs lieux dont les églises. L’église luthérienne a l’air de faire un gros travail sur ce sujet.

Le Roi des rois vient …

Dès que je suis rentrée dans la vieille ville, j’ai eu une vision et j’ai entendu  les pas des chevaux et les habitants de la ville dire : le Roi vient, le Roi est là. Au bruit des pas des chevaux et au changement d’atmosphère, les habitants savent dire que le Roi est là. Pourquoi ? Parce que le Père des nations, Celui qui règne de toute éternité, les a adopté : ils sont fils et filles du Roi.

Le Roi qui vient, a établi un royaume de justice par son amour. Il sort de son palais pour aller à la rencontre de ses enfants et les rendre juste. Il relève le pauvre, l’orphelin, la veuve, le prisonnier et les rend juste en les faisant fils et filles (Mt 25, Es 61).

Aujourd’hui, nous sommes les ambassadeurs du Roi car son esprit vit en nous. Et nous avons cette mission : aller à la rencontre du pauvre, de l’orphelin, de la veuve, du prisonnier … pour que Dieu a travers nous puisse les rendre juste en les faisant devenir fils et filles du Roi.

Il y aurait tant à dire sur mon passage dans cette ville.

Soyez richement bénis.

Une retraite pas comme les autres : « sur les pas des Moraves ».

Bonjour les amis,

Cà y est, H-14 à l’heure où je vous écris. Ce voyage se déroulera du 2 au 8 août.

WoW ! Un défi pas comme les autres car jusque là mes rendez-vous avec le Seigneur étaient toujours en France.

Cela fait quelques mois que Dieu me parle daller chercher des clefs sur des lieux de réveils pour que nous puissions à notre tour les actionner pour marcher dans le réveil de nos vies et de notre société.

L’an dernier (juillet 2020), j’ai eu l’opportunité d’aller à Tours | Blois | Bourges | Orléans | Domrémy la Pucelle. Et quand je vois les fruits de cette année (pour ma vie, mes proches, ma communauté, ma ville et par extension mon pays), je me dis « il faut poursuivre !« .

Très rapidement, l’Esprit de Dieu m’a parlé du réveil des Moraves. Avec quelques amis, on en parle depuis un moment ! Une des choses que je retiens déjà est l’association de la prière & l’intercession (24/7) et la mission (beaucoup de missionnaires ont été envoyés dans les nations). Le mouvement des « frères Moraves » est le fruit du pré-réformateur Jan Hus (1312-1415) de Prague.

Je sens très fortement au plus profond de moi-même que Dieu m’attend à Prague et à Herrnhut. Pourquoi ? Pour que le Père des lumières et des nations puissent se révéler.

En priant encore ce matin, Dieu me demandait de vous partager ce voyage spirituel pour permettre à ceux et celles qui veulent y contribuer, qui aurait voulu venir, ou tout simplement qui aimerait me soutenir – de le faire d’une façon ou d’une autre.

Alors voici mon itinéraire :

  • 1ère étape | Lundi 2 matin – En route pour Nüremberg : visite de la ville.
  • 2nde étape | Mardi 3 matin – En route pour Prague : visite de la ville + mercredi.
  • 3ème étape | Mercredi 4 en fin d’après-midi – En route vers la maison de prière Jesus Haus de Herrnhut pour 3 jours.
  • 4ème étape | Dimanche 8 – Retour dans les Vosges.

Chaque trajet et visite, je les fais en étant à l’écoute de l’Esprit. Lorsqu’Il me dit quelque chose, je le fais avec discernement et sagesse. Je veux être un instrument partout où je vais et que Jésus puisse rencontrer à travers moi qui Il veut rencontrer.

Dans ce voyage, il y a plusieurs défis :

  • La protection : je serai finalement seule dans ce voyage.
  • La langue : je parle un peu l’anglais, je baragouine l’allemand et le comprends très peu.
  • Les dons de l’Esprit : la sagesse, le discernement, la compréhension, la concentration, … tout cela dans l’amusement.
  • Les finances : j’y vais avec 1 plein pour l’aller & 1 plein pour le retour – J’ai beaucoup réfléchi quant à y aller – mais j’ai la conviction que je dois y aller. Dieu est bon & fidèle !

Alors merci à chaque personne désirant participer à ces 8 jours de voyage prophétique. Vous pouvez le faire par la prière ou/et financièrement (1€, 5€, 10€, 50€ … ce que Dieu vous met à coeur).

Je donnerai des nouvelles « photos » sur mon Facebook perso pour tout à chacun et des nouvelles plus détaillées & personnelles sur le site de S’équiper pour la Moisson.

L’obéissance paye toujours ! J’ai hâte de voir ce que Dieu veut faire et nous faire découvrir pour vivre ensemble l’avancement de son Royaume.

A bientôt. Sandra

Bilan TSM 2021

Les changements de cette année

Plusieurs changements ont eu lieu :

  • Claude Lucenet nous a rejoint Nicolas et moi-même dans la responsabilité de cette formation.
  • Nous avions 6 équipiers pour 9 étudiants
  • Nous avons fait un weekend sur Zoom ainsi que les 3 soirées en raison du Covid
  • Intervention de personnes extérieures pour les ateliers et la louange.
  • Mise en place des compagnons de croissance à la place des petits groupes : une chouette expérience pour nos étudiants qui ont pu mettre en pratique l’importance de prendre soin des uns et des autres.
  • Nous avons fait notre dernière journée chez Joanna & Alexander.

Bilan

Très bonne formation avec des étudiants tous motivés autant les uns que les autres. Ils ont tous bien progressé : cela fait plaisir de les voir transformés.

Au niveau des équipiers, nous étions peu nombreux, mais efficaces dans nos tâches et notre présence parmi les étudiants. Les équipiers étaient les mêmes que l’an dernier :Alexander & Joanna, et Françoise.

Nous avons eu un baptême après TSM : Sébastien. Il avait prévu de le faire déjà avant TSM.

Nous étions une petite promotion 14 personnes avec les équipiers. C’était chouette car nous avons pu approfondir nos relations et être plus proche les uns des autres.


« Toi, Suis-Moi » aura aussi été des temps de services, de plaisirs, de rires et de larmes, de prières, de reconnaissances, des temps où les uns et les autres ont été honorés pour ce que Dieu a fait en nous, fait de nous et à travers nous !

Perspective pour 2022

Nous réfléchissons à créer un niveau 2 afin d’aller plus loin dans notre vie de disciple, de pouvoir mieux cerner notre appel pour commencer à y entrer.

Ce deuxième niveau verra le jour nous l’espérons en 2022.


Merci au Seigneur.

Il est tellement bon pour chacun !

Témoignages d’étudiants :

« J’ai vécu une sorte de rééquilibrage de ma vie spirituelle pour aller vers plus de concret: devenir plus intentionnelle dans les relations surtout fraternelles, mais pas seulement, afin de saisir toutes les occasions de servir en manifestant l’amour de Jésus Christ . » Corinne D.


« Durant le week-end sur le père, j’ai eu une vision. C’était la première fois que ça m’arrivait. Je voyais le Seigneur et pendant ce court instant j’étais en adoration durant les louanges. Mon esprit était avec le Seigneur je n’étais présente que de corps. Il m’a amené dans un jardin où l’herbe était vraiment verte. Nous nous sommes assis sur une souche d’arbre et nous sommes restés là. C’était un grand moment de paix. Nous nous disions rien, mais j’étais à côté de lui et j’ai profité de l’instant.
Durant le week-end sur Jésus, après avoir reçu l’enseignement sur la transformation du caractère, le Seigneur m’a expliquée pourquoi j’avais cette hyper susceptibilité dans mon caractère. C’est un trait de caractère qui me gène vraiment dans la vie de tous les jours car je prends tout à cœur. La moindre parole mauvaise de quelqu’un peu me déstabiliser là où il faut être inébranlable, et que ça n’ait pas autant d’impact. C’était important pour moi que je comprenne ça et Dieu me l’a mis à cœur un soir quand je mangeais.
Durant le week-end sur le Saint Esprit, le dimanche, il y avait une telle présence du Saint Esprit. J’ai pleuré et pleuré, quelque chose est sorti de moi : une tristesse qui me gênait. Ça m’a quittée et j’étais pliée en deux, de reconnaissance, de joie, je me laissais bercer par le Saint Esprit. » Ann-Lee


« La formation TSM a été une nouvelle source désaltérante et défiante pour ma vie. J’ai été enrichie par les nouvelles rencontres non seulement divines avec Dieu Mon Père, Jésus Mon Sauveur et le Saint Esprit Mon Compagnon de route mais également avec les frères et sœurs dans la foi. Je retiendrai 3 actions de Dieu dans ma vie grâce à ces temps mis à part : Approfondir, Consolider, Impacter dans l’Amour, la Vérité et la Paix. » Laura


« Pendant TSM j’ai eu la confirmation que le Père m’aime, que je ne suis pas un accident et qu’Il prend soin de moi, que je suis précieux avec un coeur pour les autres.
Apprendre à se discipliner, pour le rechercher plus par amour en prenant le temps que l’on souhaite pour Lui dans n’importe quelle situation ou quel endroit, cela m’a permis de ne plus douter et trop réfléchir sur la quantité de temps à passer mais c’est la qualité du temps que l’on prend avec joie pour Lui qui importe.
Alors que j’étais craintif sur le baptême dans l’Esprit, j’ai reçu de nouveaux mots dans mon esprit et qui sortaient de ma bouche : je craignais que ce soit mes propres mots inventés, et le dernier week-end, Il m’a confirmé que les mots que je recevais, venaient bien de Lui !
J’ai eu l’assurance que chacun recevait comme le Père voulait lui donner et ne pas se comparer à ce que l’autre reçoit car chacun est unique !
Le partage des boîtes cadeau avec de la pure joie et sourire d’étudiants dans le besoin !
Leurs visages s’illuminaient quand on leur offrait ! Donner à l’autre sans attendre en retour et par Amour il n’y a pas de plus grand amour que de donner pour son prochain !
Les relations dans TSM soit présentiel soit ZOOM étaient top dans ce contexte particulier. On sent qu’une harmonie s’est créée et qu’on est content de se voir, de se contacter (whatsapp, sms, réseaux sociaux…), de partager nos expériences, témoignages, c’est fort ! Des disciples en lien pour Lui !
Merci à toi Sandra et à chacun pour cette formation essentielle pour chaque chercheur et guerrier amoureux de Jésus ! » Manu.

Projets 2021

Tout comme chacun d’entre nous, je ne sais pas de quoi sera fait 2021 entre confinement, couvre-feu et présentiel. Mais ce que je sais, c’est l’importance pour Dieu d’expérimenter de nouveaux modèles pour les temps que nous vivons.

Quelques projets qui sont sur mon coeur pour cette année et certains sont déjà en train de se mettre en place.

Merci pour votre soutien & vos prières. Sandra


« Toi, Suis-Moi » 2021 | une formation de disciple pour tous.

« Toi, Suis-Moi » 2021 est une formation de disciple pratique qui a trois objectifs :

  • La transformation du caractère,
  • La mise en pratique de la Parole,
  • L’engagement au service.

Elle se fait sur 3 soirées | 3 weekends | 1 journée + soirée. Les thèmes sont : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Où ?

A Toulouse en présentiel (sauf si confinement ou couvre-feu, ce sera par zoom).

Pour qui ?

  • Les personnes de l’Assemblée Chrétienne de Toulouse.
  • Des nouveaux dans la foi en Jésus-Christ.
  • Des chrétiens voulant rafraîchir leur vie de disciple ou entrer dans une vie de disciple.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à me contacter.


Projet Etudiant

Toute personne peut participer.

Pour des raisons de sécurité, nous avons besoin de vérifier le contenu des boîtes. Amenez le papier cadeau et nous les emballerons pour vous.

Faites que le cadeau soit mixte, ce sera plus simple pour l’organisation. Si vraiment vous désirez faire un cadeau pour un homme ou pour une femme, alors indiquez le sur la boîte.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à me contacter.


Formation Evangélisation.

Une formation à l’évangélisation va commencer le 7 février. Elle sera intégrée au culte afin de former le plus de monde. Mes interventions susciteront une mise en pratique afin de pouvoir grandir dans ce domaine en tant que disciple. Ce seront des outils qui pourront mettre en pratique par tous.

Il est temps d’apprendre ou d’aller plus loin dans notre partenariat avec le Saint-Esprit.

Mes interventions seront tous les 15 jours. Entre deux, nous aimerions récolter des témoignages sur la façon de mettre en pratique, les limites à laquelle nous faisons face, ce que les outils vous apportent personnellement. Cela me permettra aussi de voir ce qu’il est important d’aborder et d’ajuster la forme de présentation.

Pour faciliter la mise en place des défis, je vous conseille de ne pas rester seul. Trouvez-vous un binôme, un groupe où vous pouvez partager, vous motiver, trouver des stratégies.


La communauté Théophile.

Cette année, nous mettons des veilles de prière pour renforcer notre cohésion avec le Seigneur et ensemble. Et nous désirons vraiment voir plus de chercheurs de Dieu parmi nous qui se tournent vers leur Sauveur et Seigneur.

Nous désirons voir nos disciples grandir pour en toucher d’autres et se multiplier. Que Théophile puisse se répandre dans la grande agglomération toulousaine.

Une équipe de responsable existe autour de moi pour porter cette communauté. Que nous puissions être un et que chacun puisse pleinement trouver sa place.


Formation | La communication non-violente.

Dans le cadre du ministère « S’équiper pour la Moisson », je vous propose une formation à la « Communication Non-Violente ».

Au programme : Emotions vs Sentiments | Sentiments vs Jugements | Les 6 émotions | Besoin et émotion… quel lien ? | Un chemin de guérison pour les émotions & les sentiments | OSBD.

Durée : 3 samedis.

Dates : Avril | Mai | Juin. Date à confirmer.

La CNV (communication non violente), nous invite à partager nos émotions avec les autres afin de créer un lien de coeur à coeur qui nous permettra d’être entendus. Pas facile quand on n’a jamais appris à nommer les émotions qui nous traversent ! La CNV est un véritable outil de connaissance et de transformation de soi.

Formation payante.


Sujets de prière :

  • Ma santé physique : je continue mon chemin dans la perte de poids. Pour la récupération du post-Covid.
  • J’ai besoin d’un vélo d’appartement pour continuer mes séances de sport tant que les salles sont fermées (env. 150€).
  • Cette été, j’ai en projet de partir à l’étranger (si c’est possible). Mon souhait est de partir en pays anglophone ou en Europe (finance et où).
  • La protection et celle de ma famille.
  • Les finances : merci à ceux qui sont déjà engagés.
  • La sagesse et le discernement dans mes relations, mes engagements et dans la mise en place des projets.
  • Et avant tout cela, j’ai besoin de plus de Dieu, de son amour et de sa foi.